Conclave des Cauchemars


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier d'affaire Saunders.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Bête Noire





MessageSujet: Dossier d'affaire Saunders.   Ven 13 Fév - 15:00

Amanda Saunders, née Montagu, felmage étroitement liée à la lignée des « de Tan », anciennement affiliée à la maison Tan et en accointance avec Arnaud « Ignan » de Tan. Jugée ennemi de l'Ire du Tenant et par extension du Royaume pour trahison. Pâle d'apparence, brune et marquée au fer sur la nuque. Capacités — Spécialiste de la branche affliction des felmages.

Joan Saunders, alchimiste réputé du domaine des Tan, marié à Amanda Saunders depuis l'an 21, ayant été à la tête d'un camp d'internement d'individus suspects à Lordaeron. Accointances avec l'ensemble de la maison Tan. Jugé ennemi de l'Ire du Tenant et par extension du Royaume pour complicité de trahison. Frêle voire même morbidement maigre, brun et marqué au fer sur la nuque. Capacités — Transmutations.

Arnaud « Ignan » de Tan, pyromancien réputé des Tan. Accointances avec Amanda et Joan Saunders. Innocenté par la cour de Hurlevent et jugé allié et membre de l'Ire du Tenant. Grand et mais peu musclé, brun et marqué au fer sur la nuque. Capacités — Pyromancie et arcanes.


Dernière édition par La Bête Noire le Lun 29 Aoû - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conclave-cauchemars.forumactif.org
Valentine de Vaudes





MessageSujet: Re: Dossier d'affaire Saunders.   Mer 18 Fév - 17:59

Rapport du général Grayes, élite du cinquième Régiment, responsable de l'affaire Sanders.


Accusés : – Amanda Sanders, 25 ans au moment des faits.  Responsable du camp d’internement. Meurtrière présumée de cinquante-trois mages, aguerris ou apprentis.
– Joan Sanders. 29 ans et dix mois au moment des faits. Responsable du camp d’internement. Meurtrier présumé de cinquante-trois mages, aguerris ou apprentis.

Chefs d’accusations : Tortures psychiques et physiques à l’encontre de mages du Kirin Tor. Corruption de forces armées lordaeronnaises. Assassinats de civils. Etc, etc..

Avant-propos : Toute cette sinistre affaire n’aurait su être mise en lumière sans la participation active de la famille Tan et de leur grand et illustre Seigneur, siégeant au conseil de l’Ire du Tenant fort respecté, commandant de la forte et célèbre armée de puissants mages, alliée de Lordaeron. Le pyromancien Arnaud « Ignan » de Tan, dit l’Homme de Tan, a bien entendu été innocenté dès le premier procès.



Résumé des faits et condamnations : Les soupçons commencent au premier mois de l’an 19, lorsque toute une délégation de sorciers accompagnés de leurs apprentis – au total une quinzaine d’hommes, et pas des cibles les plus faciles – disparait de la circulation, à l’aube de leur quarantième jour de voyage en direction de Comté-de-Tauront, là où devait se dérouler le fameux festival de Magie et Curiosités. Le garde en charge de l’enquête ne l’avait pas fait poursuivre. (Son témoignage frauduleux est joint à ce dossier).

Dans la région, de nouveaux mages se mettent à disparaitre plus régulièrement, à intervalles de plus en plus réduits, sans aucun motif apparent, sans aucun pèlerinage de prévu. Les sceptiques évoquent à l’époque une nouvelle lubie de ces élites intellectuelles – au final, bien contents de se débarrasser de ces flambeurs aux expériences dévastatrices. Là encore, les autorités locales les croient et ne font pas rechercher les disparus.

Des rumeurs commencent à naître dans la populace, au sein d’un hameau de basse paysannerie, à propos d’un nouvel « hôpital », ouvert dans la région. Situé dans les montagnes et loin des hommes. On y guiderait tous les mages corrompus et ayant perdu la raison, où ils seraient soignés et traités radicalement. La rudesse de l’environnement et de l’institut refrènent les poussées justicières des simples gardes locaux et l’enquête menée sur les infrastructures et les méthodes appliquées ne révèlent aucun défaut. Les Sanders sont mêmes cités comme des gens « charmants et héroïques ». Il sera avéré par la suite que les autorités avaient été grassement payées pour dissimuler l’existence même de ce refuge.

Les choses se bouleversent le septième jour du quatrième mois de l’An 20. Un garçon, dépenaillé, la lèvre fendue, un tatouage démoniaque et rougeoyant lui barrant la moitié du visage, et tout à fait désarmé, pénètre dans la caserne du Comté, pris d’une folie hystérique. Nous croyons au premier abord, de ses premiers cris, que le Fléau s’était emparé de son âme et corps, et Drayson est à deux doigts de le liquider, lorsque nous comprenons qu’il est victime d’un autre fléau, et qu’il s’agit en fait d’Arnaud « Ignan » de Tan, disparu depuis plusieurs mois du Domaine !

Il nous livre un constat affligeant. Les Sanders, loin d’être des héros, dévorent l’âme et la puissance magique de tous leurs patients, à l’abri dans leur institut, à l’aide d’artéfacts augurant des penchants démoniaques. Il les a vus faire à de nombreuses reprises, et était saisi comme leur prochaine victime.

Il décrit Amanda Sanders comme un être « épris de corruption ». Chaque fois qu’elle voyait un nouvel arrivant s’engager dans son institut cauchemardesque, « ses lèvres bleutées se cambraient d’un sourire aussi sombre que l’âme d’une goule, et ses yeux se teintaient de la malfaisance de mille chevaliers déchus », selon le pyromancien rescapé. Pour ce qui est de Joan Sanders, il le décrit comme un alchimiste dénué de toute raison, inventant chaque jour des procédés de torture plus madrés les uns que les autres, à simple but de récolter dans la souffrance la substantifique arcane des mages captifs. Arnaud « Ignan » de Tan avoue ensuite n’avoir pas compris dans l’immédiat ce qu’ils comptaient faire de ces reliquats précieux, jusqu’à ce qu’ils observe les deux s’adonner à un rite particulièrement malsain, dont nous passerons les détails dans ce rapport. Toujours est-il que le couple s’imprégnait de cette magie extorquée pour augmenter eux-mêmes leur puissance.

On déclare après arrestation des deux criminels près de cinquante-trois victimes, aux corps retrouvés rachitiques et mutilés, et une dizaine d’autres captifs, dont la santé mentale a profondément été altérée pour le reste de leur existence. L’infrastructure était dotée d’une quinzaine de cages de fer, intensément enchantées pour contrer tous les sortilèges, et de répugnantes sales de tortures. Le procès, retentissant et vindicatif, condamne le couple à une vie de servitude et de dettes, et leurs mains sont coupées pour les empêcher d’user de leur art dépravé. Placés sous une surveillance quasi constante, les Sanders sont désormais neutralisés. Les autorités locales, considérées complices, sont enfermées et dépossédées de leurs titres et fonctions. Arnaud « Ignan » de Tan, à l’instar de tous les rescapés de l’institut, sont dotés de profondes indemnisations et reçoivent les excuses officielles du Royaume.

– Ce jour, dix-huitième jour du cinquième mois de l'An 20. Général Steven Grayes, élite du cinquième Régiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dossier d'affaire Saunders.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dossier sur maison d'édition
» [résolu]Dossier de naturalisation
» DEMANDE DE DOSSIER PERSONNEL
» ouverture dossier csst/retrait
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conclave des Cauchemars :: Archives des Cauchemars :: Bibliothèque-